Anamnese         


Le format ABC

Le format ABC permet de présenter de manière dépouillée des partitions de musique traditionnelle, qui sont plus pratiques à gérer que les fichiers [:fr:midi] : possibilités de faire des listes (« carnet » ou répertoire d'airs), visualisation et édition directe avec un éditeur de texte normal, recherche et classement par rythmes (jig, reel, strathspey, bourrées, basse dance etc...), recherche de séquences de notes etc.

Le format n'est pas limité aux seules musiques traditionnelles, mais en général il fonctionne mieux avec des partitions ne présentant pas trop d'expérimentations et d'écarts de notes. Les musiques classique ou baroque peuvent poser parfois quelques problèmes, bien que certains aient déjà retranscrit aux format abc des partitions dans ces styles.

Voir le site du développeur de ce merveilleux format pour en savoir plus.

Les règles complètes pour écrire dans ce format se trouvent ici : guide abc

Cet exemple sera sans doute plus parlant, les lettres du haut sont le codage de la partition du bas :

Et il existe un module javascript qui permet l'affichage de ce morceau directement sur un site internet :

X:1 T:Amis, buvons ! D:La Bamboche - Quintessence O:France M:C L:1/4 Q:1/4=120 K:D B B/B/ A>A | A/>B/ A/G/ F2 | B B/B/ A G/F/ | GA B2 | B/B/ A/B/ d>d | A/A/ G/A/ B2 | B/B/ A/B/ G/>G/ B/B/ | A B E2 | E/F/ G/E/ B c/e/ | d c B2 ||

En résumé :

Avantages du format ABC :

  • un seul fichier pour une collection complète d'airs
  • facilité de téléchargement (fichiers de faible taille)
  • simplicité et rapidité pour retranscrire des morceaux
  • la partition dans sa plus simple expression, c'est à dire l'essentiel

Désavantages du format ABC :

(à part le nom ridicule et non pertinent pour les recherches sur internet)

  • pas de possibilité de nuances d'intensité ni de mise en place "humaine"
  • nécessité de connaitre un minimun de solfège pour être capable de transcrire des airs.
  • l'amplitude est limitée dans les graves et les aigus (pour que cela reste lisible, même s'il y a toujours moyen de se débrouiller autrement)
  • difficulté, voire impossibilité, pour transcrire de la musique vraiment trop complexe

En conclusion, ce format est parfaitement adapté pour les chants populaires, les musiques traditionnelles, folkloriques, anciennes... tandis qu'il est moins pertinent pour la musique plus "savante" (musique classique, baroque...), même si c'est quand même envisageable.

Comment utiliser le format abc ?

Il ne sera pas question ici d'exposer comment écrire dans le format musical ABC (voir pour cela le texte guide_abc.txt ou la page officielle du format ABC, et le mieux est encore de prendre exemple sur les fichiers déjà existants), mais comment tirer le meilleur parti des outils qui sont à notre disposition.

Il est sans doute utile de rappeler que le format ABC est un format textuel, c'est à dire que contrairement au format midi (binaire), ces fichiers musicaux ont l'avantage d'être directement lisibles et éditables grâce à n'importe quel éditeur de texte normal (notepad, vi, jed et autres, logiciel de traitement de texte etc.), il n'y a pas besoin, à priori, de passer par un logiciel spécial pour profiter des morceaux (ceux qui ont l'habitude peuvent même déchiffrer des morceaux directement à partir de la source abc).

On peut également les envoyer par message électronique directement dans le corps du texte. On peut aussi utiliser des langages de script (comme Perl ou Lisp) pour faire des recherches ou des modifications sur des collections d'air.

Le format abc est avant tout une convention d'écriture.

En revanche pour pouvoir entendre ces airs, ou les voir en partition, il faudra recourir à des logiciels spécifiques, souvent gratuits par ailleurs, qui interprèteront cette écriture selon les besoins.

MISE À JOUR : en premier lieu, on peut utiliser http://abcnavigator.free.fr/ ou http://abc.stalikez.info/abcex.php/ ou abc2score sous windows.

On peut utiliser également :

  • EditPad pour éditer, arranger, classer etc. de multiples fichiers textuels de gros volumes (bien plus pratique que notepad livré avec window$).
  • Ensuite pour écouter les morceaux j'utilise AbcMus mais on peut aussi utiliser Abc2midi qui fonctionne un peu suivant le même principe que Abcm2ps (voir plus loin pour la démarche d'utilisation d'un fichier temporaire et d'un utilitaire en mode ligne de commande).
  • La partie la plus ardue à mettre en place est l'impression (ou la visualisation en général) de partitions. A moins de se cantonner à Abc2win qui est relativement simple mais ne permet pas d'obtenir un rendu quasi "professionnel" (voix multiple, clefs autres que celle de sol, divers ornements etc., mais qui suffit en général pour la musique folk), il faut passer par le format PostScript, car en effet les logiciels les plus performants convertissent un fichier *.abc en fichier au format PostScript (*.ps), ou Pdf. On trouve deux utilitaires pour manipuler le PostScript et l'afficher à l'écran (car c'est un format normalement uniquement utilisable par les imprimantes) : Ghoscript, ainsi que GsView pour l'interface graphique). Ensuite il faut configurer Abcm2ps (le logiciel abcm2ps est une application écrite en langage C, et sur le site de JF Moine n'est livré que le code source qu'il faut en théorie compiler soi même (selon la machine que l'on utilise). Mais l'auteur donne un lien vers un autre site qui fournit lui le fichier exécutable pour windows), qui ne fonctionne qu'en mode ligne de commande. Pour cela on peut entrer ses paramètres favoris dans un fichier de format (il est donné comme exemple "abcparam.fmt"), et ensuite on lance le logiciel en mode fenêtre "msdos" par la commande ABCM2PS.EXE suivie du nom de fichier à traiter. Le plus simple est selon moi de créer un petit script (fichier avec l'extension *.bat) qui lancera toujours la même commande sur un fichier qui sera lui temporaire (mais qui gardera le même nom) et que l'on fera varier au besoin (plutôt que de s'embêter à trouver le chemin de ses fichiers originaux ou de les déplacer dans le répertoire où se trouve abcm2ps). Pour réaliser cela EditPad est vraiment pratique, en deux coup de copier/coller on copie le contenu d'un fichier dans le fichier temporaire ! Le fichier *.bat pourra avoir par exemple cette forme, avec cette unique ligne :
      ABCM2PS.EXE abc_temp.abc -F abcparam
    

J'utilise ainsi un script différent suivant ce que je veux faire (transposer avec abc2abc.exe, créer un fichier midi avec abc2midi.exe etc.) et je peux remodifier mon fichier temporaire jusqu'à obtenir l'effet désiré. (utilisation notamment avec les utilitaires abc2abc.exe, abc2midi.exe, abcm2ps.exe ...)

  REM transpose.bat
  abc2abc.exe abc_temp.abc -t 1 >> abc_transp.abc

En lisant le fichier out.ps (normalement créé sous ce nom) qui apparait dans le même répertoire et qui se modifiera à chaque lancement de la commande *.bat associée, on peut ensuite grâce au couple Ghoscript/GsView exporter le résultat au format *.pdf plus répandu, si on veut diffuser son travail par exemple (Ghoscript/GsView permettent aussi de visualiser les *.pdf par ailleurs)

Cette méthode de travail peut sembler un peu compliquée à mettre en oeuvre, mais avec l'habitude cela fonctionne très bien.

Il existe aussi une autre manière de créer des partitions, en passant par le format TeX, et par les logiciel abc2mtex et musixtex, mais je n'ai pas encore réussi pour ma part à obtenir un résultat satisfaisant et pratique. Quoi qu'il en soit en se concentrant sur l'utilisation de Abcm2ps on pourra obtenir un résultat plus que satisfaisant.

Bon courage ! :)







A N A M N E S E

http://anamnese.fr.st
Copyright © 2008 - Droits réservés, site publié sous licence Creative Commons by-nc-nd, sauf les cours linux sous licence BSD ou CC-SA (selon votre préférence)

creative commons some rights reserved
page générée le 27/05/2022