Anamnese         

Les gestionnaires de fenêtre Unix

Ces tests de divers gestionnaires de fenêtres ou bureau ont été initialement postés sur linuxfr.

Journal : Un gestionnaire de fenêtres par semaine (E17)

Posté le 28 août 2005

Cher journal; //(non, ce n'est pas pour poser une question, même si ceux qui feraient mieux d'aller dans les forums commencent généralement leurs questions ainsi, pour se sentir moins hors sujet sans doute...)//

Je vais essayer un petit jeu amusant à partir de maintenant, c'est d'essayer de faire tourner un gestionnaire de fenêtre (ou un bureau, on ne va pas chipoter sur les termes), et exclusivement celui-ci, durant toute une semaine, sur l'ordinateur de mon travail. Les contraintes seront donc de pouvoir accéder rapidement et facilement à tous les fichiers dont j'ai besoin chaque jour, de pouvoir ouvrir un nombre conséquent de fenêtres en même temps, et de les retrouver rapidement La facilité c'est quand même que je sais me débrouiller facilement avec le terminal et que j'ai déjà fait des liens symboliques vers les fichiers que j'utilise au quotidien, aussi au pire des cas même avec twm je ne serais pas trop perdu.

Je vais pouvoir puiser dans la base de http://xwinman.org/ pour trouver mon bonheur. C'est vrai que j'ai dû les essayer tous au moins une fois, mais sans jamais forcément entrer dans les détails. Une autre contrainte sera également de ne pas avoir à passer trop de temps en configuration, car je peux difficilement expliquer à mes employeurs que j'ai besoin de passer 4 heures le lundi matin à configurer mon nouveau tvwm (pour tvwm c'est déjà fait, j'y ai passé quand même une journée (incluant la création de boutons personnalisés), mais j'ai fait cela chez moi...). Au pire des cas pour les gestionnaires les plus intéressants, je pourrais toujours passer un peu de temps à les étudier le soir chez moi ("l'informatique, ma drogue, ma passion"), cela me changera de troller sur linuxfr.org sur la nocivité des technologies windows face à ceux qui les défendent, ou de jouer avec des lives-cd de systèmes exotiques / désuets / des distributions spéciales / d'autres systèmes unix (beos, plan9, qnx, aros, menuetos, multideskos, freebsd...)

En fait le système utilisé, ainsi que l'interface graphique, influencent grandement la perception et le ressenti que l'on a lorsque l'on travaille dessus (c'est une lapalissade évidente dirons-nous), et que c'est intéressant de percevoir comme lors d'un voyage dans un autre pays, une autre région, ces émotions différentes ou alternatives.

Cette semaine :

Enlightenment 17

je n'ai jamais vraiment aimé enlightenment, et ce depuis mon premier contact dans la SuSE 6.2 (qui était la première distribution linux que j'ai vraiment connue). J'avais trouvé les effets visuels, même à l'époque, impressionnants, mais je trouvais son apparence, en tout cas dans les thèmes disponibles, trop confuse pour mon goût.
J'avais essayé récemment les dernières version de la E16, et je ne trouvais pas trop de différence, surtout dans l'aspect "alien 3" des fenêtres, même si la configuration avait bien évoluée.

Et puis j'avais vu de belles images de la version cvs de E17 (http://get-e.org/) mais je n'osais pas passer trop de temps à tout installer.

Finalement j'ai entendu parler du live-cd elive, et j'ai vu une belle vidéo présentant l'ensemble. Sur le site http://livecd.debianitas.net/ j'ai vu qu'une nouvelle version devait sortir, alors je n'ai pas encore téléchargé ce live-cd, mais j'ai découvert que l'auteur avait fait un dépôt Debian, aussi j'ai pu installer cette fameuse version cvs, via ssh, depuis chez moi. Lundi matin j'ai lancé fébrilement E17, et ai été positivement impressionné : tout est plus clair, propre, simple, rapide, réactif. C'est superbe en plus, et ressemble un peu dans l'esprit à du macintosh. L'effet d'ombres portées, sans utiliser les vrais effets d'xorg encore un peu lent, est bien intégré, et c'est sans conteste (et sans compter la configuration quasi inexistante) le bureau qui semble le plus abouti sous linux, le mieux pensé car le plus homogène, et le plus différent de windows.

Cela dit, tout n'est pas rose : dans la version que j'avais je n'avais que deux paramètres de configuration de modifiable : le fond d'écran, et le thème. J'en ai appris un peu plus sur les fichiers de thèmes, de configuration, qui sont des binaires ce qui accélère la réactivité du système. J'aime mieux en général les fichiers textes, mais je verrais plus tard comment modifier la config générale d'E17 (lorsque la version officielle sortira), il semblerait en compilant des fichiers textes de toute façon.
J'ai été ennuyé de ne pas pouvoir changer le type de focus, qui suit toujours la souris, c'est bien pour les geeks, mais je n'ai jamais pu m'y faire, je ne sais même pas comment j'ai pu tenir une semaine avec cela, sans doute parce que cela ne fasse pas passer la fenêtre au premier plan en même temps. Apparemment dans la version actuelle des choses on ne peut pas encore le modifier. J'ai été également énervé qu'un clic sur la fenêtre ne la fasse pas passer au premier plan, sauf si on clique sur la barre de titre ou en appuyant sur alt en même temps. Je n'ai pas pu modifier rapidement le "dock" sur le côté pour mettre mes applications préférées, cela était sans doute possible mais je n'avais pas de temps à consacrer pour cela (création de binaires de configuration etc.)

A part ces petits points, j'ai vraiment bien aimé l'aspect général de ce gestionnaire, y compris sur des gadgets, comme la boule dorée qui vient sur le dock et apparemment l'effet d'ombres sur le contour du fond d'écran, mais je n'ai pas eu le temps d'en créer un moi-même pour voir si cela était dans l'image du fond ou un effet de E17.

Aller, cela ne sert à rien, mais si je devais le noter, je lui mettrais... un bon 17/20 ! ;)

Il semble très prometteur, et avec une configuration graphique améliorée (du même tonneau que pour modifier la taille des widgets sur le bureau), cela va vraiment faire quelque chose de bien.

Un gestionnaire par semaine (fvwm et ses amis)

Posté le 03 septembre 2005

Cher journal,

je vais encore être un peu long cette fois-ci, j'espère que je ne suis pas trop lourd à raconter ma vie, mais je vais essayer de séparer chaque partie pour ceux qui veulent lire en diagonale...

cette semaine j'ai eu de la chance et je n'ai pas eu de la chance en même temps.
Finalement je n'ai pas testé un gestionnaire, mais quatre !

Je n'ai pas eu de la chance car j'ai religieusement préparé dimanche soir mon ordinateur pour recevoir un des prochains participants à ce concours aussi inutile qu'inutile-donc-indispensable, or cela ne s'est pas passé comme prévu. Sur mon portable j'ai pu tester 2 petits gestionnaires sympas que je me suis empressé de recompiler sur l'ordinateur de mon travail (et non, ce n'est donc ni kde ni gnome), gestionnaires dont je tairais pour le moment le nom car il est possible que je les réutilise plus tard. Seulement le premier ne s'est pas compilé correctement, et j'ai incriminé gcc4 pour cela, et le second s'est bien installé (en fait il était dans les paquets debian...). J'ai essayé de changer le lien symbolique de gcc, pas mieux, j'ai donc recompilé le programme sur un autre ordinateur disponible sur le réseau (vive ssh), tout s'est bien passé, seulement lundi matin le gestionnaire a fait une erreur de segmentation au démarrage. L'autre gestionnaire de secours a donc été utilisé, mais j'ai vraiment eu du mal à m'y faire, aussi j'ai lâchement abandonné au bout d'une demi-journée.

Bon cher journal, je peux bien te le dire, le premier gestionnaire mystère c'était : xigewm, et je ne l'ai testé donc que chez moi. Il est possible que j'essaye encore de le faire fonctionne sur mon ordinateur de travail, mais bon si je veux le garder ce travail ce n'est pas pour glandouiller durant mes heures de boulot à faire du debuggage. Il utilise un concept intéressant : pas de boutons dans la barre de titre, tout se fait avec les différents boutons de la souris : clic du milieu c'est pour réduire, clic droit c'est pour fermer, clic gauche pour déplacer la fenêtre. Intéressant, le look n'est pas mal non plus, avec généralement des dégradés de couleurs. Seulement chez moi il plantait avec les thèmes par défaut, visiblement à cause des polices non présentes (il suffit de commenter le fichier de configuration). Le petit gestionnaire de config intégré ne fonctionnait pas non plus sur mon portable, il faudrait que je recompile cela ailleurs pour voir. En tout cas un effort intéressant, même s'il manque encore apparemment des choses que je trouve indispensables comme les bureaux virtuels notamment...
Le soucis également c'est que sur un portable (surtout un portable apple où il n'y a qu'un bouton de souris sur le trackpad), on est vite limité par ce système de clic.

Le second gestionnaire que j'ai vite lâché c'est ude / uwm, qui est pourtant intéressant à la base, et qui fonctionne également sur le concept de tout faire selon le bouton de souris. Là il n'y a même plus de barre de titre, et pour déplacer une fenêtre c'est le bouton du milieu, les options arrivant avec le bouton gauche, dans une petite molette originale. La transition entre les bureaux se fait bien, et il est facile de modifier le fichier de config pour en ajouter par exemple. Mais là aussi, sur un portable c'est guère utilisable, et au travail c'était trop long à gérer cette gymnastique pour utiliser le bon bouton, faire remonter au premier niveau en touchant pile le contour de la fenêtre, le focus qui suit la souris etc.

J'en viens donc au troisième gestionnaire essayé, fvwm. J'avais un sale problème pour retrouver le focus d'une fenêtre lorsqu'une seconde s'ouvrait. Sur mon portable cela arrivait de temps en temps, à mon bureau c'était tout le temps. J'ai donc laissé tombé également, et ai testé un ancien fork de fvwm, afterstep. Il est difficile d'imaginer qu'afterstep ai pu ressembler il y a quelques années à NeXTstep, car maintenant cela n'a plus rien à voir. Il y a quelques bonnes idées et globalement le gestionnaire est agréable et intuitif à utiliser, par contre les thèmes par défaut sont un peu... et bien allez voir sur la page d'accueil du site, cela donne une (bonne ?) impression de ce que l'on peut ressentir. C'est vraiment le gestionnaire de fenêtre du geek par excellence, depuis les couleurs flash des thèmes jusqu'à la petite nana qui apparait au démarrage du bureau, en passant par les menus hétéroclites et non standardisés (par exemple certaines icones font changer la taille des interlignes, les sous menus ne semblent pas venir du menu principal mais de la 4ème dimensions, cela clignote de partout), la souris qui saute de place en place pour suivre certaines fenêtres (alors que sous E17 par exemple la souris va élégamment se déplacer vers les fenêtres), le voile bleu lorsque l'on change de bureau, il n'y a pas vraiment de cohérence là dedans et c'est un peu déroutant. Mais malgré tout comme j'ai dit il n'est pas désagréable à utiliser, il faut sans doute s'y faire, mais je préfère largement WindowMaker (pour des raisons que j'évoquerais lorsque j'aurais fini mon petit tour d'horizon et que je "testerai" WindowMaker, sans doute dans l'optique biaisée de conclure que c'est celui qui me convient le mieux)
Je n'ai pas trop compris comment utiliser le "Wharf", équivalent du dock sauf qu'apparemment on ne peut pas docker les programmes que l'on lance (wharff, ce n'est pas le dock, d'où son nom, et malgré qu'il n'y ait pas d'acronyme à la gnu..), sauf dans le fichier de configuration, mais je n'avais pas le temps de voir comment faire.
J'ai eu quelques problèmes pour le focus des fenêtres, qui suit la souris par défaut, mais surtout la mise au premier plan se fait seulement en cliquant sur la barre de titre ou les bords des fenêtres (peut être est-il possible de changer cela dans les options graphiques...)
J'ai trouvé un bug peut-être, c'est que si je suis dans un bureau, mais dans une fenêtre sur le côté (à droite, ou en bas), avec certains programmes lorsque l'on ouvre les options la fenêtre d'option va s'ouvrir dans la fenêtre en haut à gauche.

Par contre j'ai adoré le pager, qui est vraiment un super pager : 4 grandes catégories, chacun des 4 pagers étant découpé en 4 sous bureau. On peut passer d'un sous bureau à un autre en glissant une fenêtre sur le côté, comme dans d'autres WM, mais ce qui est amusant c'est que si on déplace une fenêtre à moitié, l'autre moitié apparait dans l'autre bureau virtuel. Je n'ai pas retrouvé les raccourcis clavier que l'on a souvent pour passer d'un bureau à un autre (ctrl + alt + fleches droite ou gauche, comme dans... windowmaker, E17 et une paire d'autre WM), mais cela doit se configurer.
En plus on peut programmer que certains logiciels s'ouvrent automatiquement dans la bonne catégorie de pager (web, mail, games...).

Un gestionnaire blablabla.... cette semaine : xfce4

Posté le 10 septembre 2005

Cher journal,

non je ne flanche pas, je continue de tester un gestionnaire de fenêtre différent chaque semaine. La semaine passée j'ai utilisé xfce, et cela tombe bien car je suis un peu fatigué ce soir, et je n'ai pas spécialement envie de trop parler. Non pas qu'il n'y ait rien à dire d'xfce, mais au contraire il est tellement bon qu'il n'y a presque rien à y redire !
Donc, oui, c'est plus qu'un gestionnaire de fenêtres, c'est un environnement de bureau à lui tout seul, et il possède de nombreuses facilités et fonctionnalités, tout en restant léger et rapide. Je le trouve même un peu entre KDE (utilisation) et gnome (aspect).

Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est qu'il utilise pas mal de raccourcis / façons de faire que l'on retrouve dans fluxbox ou wmaker (ou autres), si bien qu'il est rapide et intuitif à prendre en main (surtout en comparaison de ce que j'ai pu utiliser la semaine d'avant). Ses thèmes sont généralement beaux et sobres (gtk2), j'aime de toute façon énormément les thèmes livrés par défaut.

J'ai trouvé par contre que le "dock" pourrait être plus élégant et ergonomique (installation de nouveaux programmes), notamment le look un peu rétro du système pour mettre des tiroirs sous des applications existantes, et je n'ai pas trouvé non plus comment paramétrer graphiquement ce dock pour être sous les fenêtres, et non pas au dessus.
J'ai testé également le gestionnaire de fichiers, il possède quelques bons points (navigation sur réseau samba, recherche etc.) mais manque un peu de consistance (aspect des flèches pour revenir au niveau supérieur, paramétrage mime, pas d'arborescence etc.), bref j'ai continué à utiliser mon fidèle xfe (sic, voir http://roland65.free.fr/xfe/ même si je regarderai prochainement les autres subtilités du gestionnaire propre à xfce.

Quoi qu'il en soit, je pense que xfce est un des environnements de bureau des plus sympatique, et ce plébicite me semble partagé par beaucoup de monde : léger tout en étant puissant sur les ordinateurs modernes, utilisable sur les vieilles machines, il reste une valeur sûr pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête avec leur environnement graphique.

http://www.xfce.org/index.php?lang=fr

Un environnement de fenêtres de gestionnaire de bureau par semaine. Cette semaine : KDE

Posté le 18 septembre 2005

Cher journal,

j'ai fait quelque chose qui ne m'était pas arrivé depuis des années. J'ai passé une semaine complète sous KDE. Non pas que je me prenne pour un super h@ck3r qui préfère utiliser ratpoison passke KDE c'est trop newbie, mais j'avais pris quelques habitudes qui me convenaient sous d'autres système de fenêtrage, aussi je ne retournais sous KDE qu'épisodiquement (une journée à chaque fois au maximum). Je fais de même pour Gnome d'ailleurs, bien que je puisse utiliser des applications dédiées à chacun de temps à autres.
KDE a été le premier gestionnaire de fenêtres environnement de bureau que j'ai pu utiliser sous linux, tout simplement parce qu'il était installé d'office sur les distributions où je faisais mes premières armes à l'époque (SuSE, Mandrake...). Et quand je me suis remis à Linux, plus sérieusement cette fois, KDE était bien trop lourd pour mon petit ordinateur, aussi j'ai essayé autres choses (surtout fluxbox et wmaker).
Je suis donc revenu à KDE pour cette semaine, avec mon petit 1 Go de ram, cela passe quand même bien.

Deux constatations, deux vilains trolls en puissance :

  • KDE c'est moche, les thèmes par défaut font mal aux yeux, Gnome c'est beau, les thèmes par défaut sont reposants et agréables
  • MAIS : Gnome c'est encore "peut mieux faire", KDE c'est vraiment bien foutu et bien pensé, ultra fonctionnel.

Je me rend compte de la grossièreté de mon assertion, mais il faut savoir que je suis vraiment enthousiate de Linux, et que je respecte généralement TOUS les environnement de bureau / gestionnaires de fenêtres. En fait je n'utilise ni gnome ni KDE de façon soutenue, je trouve même qu'ils ont chacun leurs défauts et intérets.
Déjà KDE c'est moche, c'est vrai : le thème ikons était très beau, un peu dans le style BeOS, vieux Macintosh (les gouts et les couleurs...), et voilà t-y pas qu'ils sortent ce thème crystal horrible, façon windoze ikspet... comme si cela ne suffisait pas, il faut qu'ils ajoutent Keramik, qui colle parfaitement avec les nouvelles icones cela dit... http://pics.computerbase.de/artikel/284/15.png Ce n'est presque pas pire que le thème windows luna, mais ce n'est pas superbe quand même. C'est vrai qu'il y a aussi un peu de mac os x dedans, mais pas le meilleur.

Cela dit, avec un thème plus reposant à mes yeux, type bluecurve http://www.linuxplanet.com/graphics/screenshots/KDE.png on peut avoir quelque chose de bien.

En passant un peu plus de temps on peut trouver un ensemble assez satisfaisant, mais c'est vrai qu'en général lorsque l'on démarre un application KDE et qu'il reste du keramic dedans, et des polices qui font 15 points, cela détonne avec le reste du bureau, et dissuade un peu de lancer des applications KDE, préférant sont équivalent gtk ou autre.
Et parlons-en des applications KDE, le problème c'est que si on en lance une c'est un peu comme si on lançait tout le bureau KDE, avec beaucoup de services liés, contrairement aux applications Gnome qui semblent plus indépendantes de Gnome. En gros, si on n'utilise que KDE cela va, mais si on utilise un autre gestionnaire de fenêtre en plus, cela devient vite lourd.
Par contre l'explorateur de fichier / navigateur internet / couteau suisse multifonction konqueror est vraiment génial, il est possible de se connecter à un serveur samba (plus rapide à faire que de monter un système avec Linneighbourhood), il gère également les connections par sftp, les prévisualisations de fichiers etc. Bref si on fait du tout KDE, on a vraiment tout à disposition.

Cela dit j'ai passé cette semaine avec KDE mais je n'ai pas pu trop explorer ses diverses facilité, comme le dcop (http://www.volny.cz/bwian/dcop.html) Je me tâte également pour essayer la suite kontact, qui semble proposer plus de fonctionnalités que evolution que j'utilise actuellement (après avoir essayé d'utiliser les outils GNUstep qui me plaisent bien mais sont encore trop disparates pour fonctionner correctement, surtout pour une activité professionnelle). Mais la lourdeur potentielle de Kontact me rebute un peu. Cela dit, je n'ai pas encore trouvé de suite qui prennent en compte la gestion de prospects, de clients etc. Mais tout cela on le verra par la suite, lorsque j'entamerai ma série "Un ERP par mois"...

un environnement de bureau par quinzaine (KDE 3.4) (bis)

Posté le 28 septembre 2005

Cher journal,

Suite à ma prose plutôt moyenne qui avait déçu une partie du lectorat de linuxfr, à propos de mes impressions à chaud sur KDE, sans faire de véritables analyses, j'ai poursuivi mon test une semaine supplémentaire, d'autant plus que j'ai pu faire une mise à jour vers KDE 3.4 entre temps.
Je vais quand même continuer sur le visuel de KDE, suite à quelques déboires que j'ai pu avoir. (oui, il faut bien que le troll continue sa route ici aussi...)
Donc on m'avait dit que les thèmes dans KDE fonctionnaient dorénavant. Fort bien, je vais sur kde look, et trouve un petit thème qui me plaît bien :

http://www.kde-look.org/content/show.php?content=29248

oh, cela ressemble à du gnome... mais peu importe, je veux le même chez moi. Donc je l'installe mais les décorations de fenêtres ne sont pas les mêmes. Je lis sur le site qu'il faut avoir mkultra, que je télécharge. Ah, il faut compiler ? Pas très "user friendly" pour celui qui ne veut utiliser KDE que comme bureau, et qui ne s'y connaît en rien à la programmation, compilation etc. Bref, j'ai déjà beaucoup d'outils de développement, ce qui m'évite de télécharger les quelques centaines de Mo nécessaires. Seulement au configure j'apprends qu'il me manque des bibliothèques pour QT. Que cela ne tienne, je les télécharge. J'en prends quelques unes au hasard, entre qt-mt, threated, version machin ou truc etc. Toujours pareil, il me manque quelque chose. Je désinstalle ceux que j'ai pris, plouf plouf j'en choisis une autre version, toujours pas la bonne. Je teste encore, il m'est proposé de désinstaller tout KDE pour installer la version qui me semble la bonne... bref, c'est un peu lourd, juste pour avoir une petite décoration de fenêtre. Avec GTK il n'y a qu'à appliquer le thème et cela roule...

Du coup je garde le thème tel qu'il est, ce n'est pas bien grave, et le lundi matin j'ai pu continuer à jouer travailler sous KDE. Lorsque l'on a suffisamment de ram pour faire oublier que KDE est un peu lourd (j'insiste), cela tourne comme un charme, et l'environnement arrive bien à se faire oublier. Quoi qu'il en soit, et à part ce que j'ai pu indiquer avant, KDE reste agréable, fonctionnel, en particulier sur ces points :

  • le clic bouton du milieu fait apparaître toutes les fenêtres en cours, suivant les bureaux virtuels, c'est rapide et pratique pour retrouver où est son travail (surtout lorsque l'on a plus que 10-15 fenêtres ouvertes)
  • alt + clic droit sur une fenêtre : retaille une fenêtre
  • alt + clic gauche (si mes souvenirs sont bons) : déplace une fenêtre.

je ne dis pas qu'il n'est pas possible de configurer gnome (ou autre) pour avoir le même comportement, mais c'est déjà prêt ainsi dans kde et c'est l'habitude que j'avais avec windowmaker, et il me semble que c'est également la même chose avec fluxbox.

  • le centre de configuration est complet et pas mal fait.
  • Konqueror est excellent (j'ai déjà dit cela la semaine dernière mais je le pense toujours :) ), le fait aussi de pouvoir avoir une arborescence, et 2 fenêtres de travail + des onglets est un plus par rapport à Nautilus. (Apple aurait dû travailler sur son navigateur basé sur konqueror en allant dans ce sens à mon avis...)
    En fait beaucoup de fonctionnalités sont accessibles dans konqueror à partir de ce type de syntaxe -> service:/

par exemple man:/ permet de naviguer dans le manuel.
Il est même également possible d'aller lire ses messages internet directement sur un serveur pop, en tapant quelque chose dans ce genre : pop3://pop.laposte.net
D'autres exemples de ce type de possibilités :

http://osdir.com/Article2159.phtml

  • J'ai pu utiliser (cette fois-ci chez moi) avec beaucoup d'efficacité Kate, l'éditeur de code. Il y a quasiment tout ce dont on peut rêver. En plus il gère nativement le format de code Inform (programmation de jeux d'aventures textuelles)
  • Toujours chez moi Kile est un bon programme pour éditer du code TeX / LaTeX
  • Kpdf est généralement plus performant que ses concurrents lorsque des fournisseurs nous envoient des pdf un peu bizarre (où les caractères sont illisibles avec gpdf par exemple...)

De toute façons les applications qui existent spécialement pour KDE sont légions (http://kde-apps.org/) et les applications qui forment la base de KDE sont généralement de bonne qualité. Plus j'utilise KDE plus je le trouve bien fait, et il faudrait vraiment que je m'y plonge plus (la doc est bien faite en plus) :)
Je n'utilise pas encore koffice car la plupart des documents .doc que je reçois ne passent pas aussi bien qu'avec openoffice, mais on ne désespère pas (je ne peux pas envoyer paître non plus tout ceux qui ne sont pas avertis des formats ouvertes etc..). Je les teste périodiquement pour voir où cela en est, et avec l'interopérativité totale que l'on espère entre les 3 grands (koffice, openoffice, gnumeric/abiword) laissera encore plus de choix possible dans le futur.

ah, et une dernière chose, je viens d'installer un nouvel ordinateur pour un collègue qui ne connaît pas du tout l'informatique, j'avais pensé lui laisser XP, car j'avais un peu de scrupules à lui mettre linux à la place (il a récupéré mon ancien ordinateur, aussi c'était déjà installé...), surtout si par la suite il a un ordinateur perso, il risque d'être un peu dépaysé, mais finalement j'ai opté quand même pour KDE, je vais essayer de lui expliquer les principes de base pour finalement qu'il sache se débrouille avec un ordinateur, et n'importe quel ordinateur, plutôt que d'apprendre un système en particulier. J'espère simplement que des fournisseurs de notre entreprise ne vont pas venir avec leurs cd diaboliques qui contiennent des documentations lisibles uniquement avec IE, des macros sous excel, ou avec un start.exe et compagnie... on verra bien.

En tout cas KDE reste un incontournable, à la fois par sa puissance, ses innovations, et sa polyvalence.

Un gestionnaire de fenêtres par mois... Fluxbox

Posté le 19 octobre 2005

Cher journal,

cela fait bien un mois maintenant que je n'ai pas présenté un nouveau gestionnaire de fenêtre, brisant ainsi ma promesse solennelle d'en tester un nouveau chaque semaine. Je sais que je ne suis pas là pour raconter ma vie (quoique... tu es quand même un journal intime lu par des millions de personnes cher journal alors bon...), ni pour t'utiliser comme cahier de doléances, mais j'ai eu pas mal de travail encore, si bien que j'ai laissé mon KDE tourner et tourner sans prendre la peine un lundi matin de le changer. Et oui, KDE c'est bien et cela se mange sans fin, alors nulle raison d'aller voir ailleurs. Pourtant il y a tant de gestionnaires de fenêtres qui n'attendre que d'être testés... oui je sais, j'arrête mon char et je présente maintenant fluxbox...

C'est toute une institution ce gestionnaire. Tout le monde l'aime (je pense), ou tout du moins beaucoup de monde le respecte. Il a tout pour plaire : ergonomie, look, communauté active et présente. Il a énormément d'atout, malgré son dépouillement apparent.

Je ne vais pas faire un test en long en large et en travers, il y a assez de site pour cela. Je vais plutôt donner mes impressions à chaud sur fluxbox :

en environnement de travail quotidien, c'est pas mal, mais à mon avis c'est plutôt destiné "aux linuxiens" et pas à monsieur tout le monde. J'ai utilisé assez longtemps fluxbox tout en l'appréciant, mais je trouve que l'on sent un peu un vide du fait qu'il n'y ait pas d'icônes sur le bureau (nativement, et facilement adaptables j'entends), et de barre des tâches conséquente (oui je sais c'est moi qui critiquait aujourd'hui en commentaire d'un autre journal le fait que le bureau KDE prenne autant d'espace écran).
Le menu est simple à configurer (je le sais, j'utilise fluxbox en gestionnaire principal sur mon live-cd), mais pour le coup lorsque je suis sous fluxbox je lance tous mes programmes depuis la ligne de commande.

Par contre je le trouve un peu lent. Je sais, il est censé être ultra rapide car ultra minimal, mais l'affichage est un peu poussif. Rien que de redémarrer la config c'est long. Si on lance fluxbox depuis un autre serveur, via ssh, c'est encore pire. Icewm, WindowMaker ou E16 / E17 sont beaucoup plus réactifs à ce niveau.

Autre remarque : apparemment lorsque l'on fait un clic milieu sur le bureau, pour voir les fenêtres ouvertes il faut aller dans chaque menu de chaque bureau virtuel, ce qui est moins rapide que de tout avoir d'un seul coup d'oeil (comme sous kde)

Mais à l'exception de cela, tout est parfait. J'en vient encore à l'apparence, les configurations possibles sont très riches avec peu de moyen, le système est robuste (il n'a jamais planté chez moi) et on peut paramétrer beaucoup de choses (raccourcis clavier, transparence (rendant le tout un peu moins réactif encore, mais le résultat est superbe), menu etc.)
Le paramétrage par défaut quoi qu'il en soit ne troublera pas trop un habitué de KDE ou windowmaker.

Une fonction que j'aime beaucoup, c'est de pouvoir regrouper avec le bouton de souris du milieu des fenêtres dans des onglets (qui ont maintenant disparus dans l'apparence), permettant de classer automatiquement ou pas ses applications favorites.

C'est un gestionnaire de fenêtre auquel on revient souvent, car il possède beaucoup de qualités intéressantes. En tout cas je continuerai encore et toujours à l'utiliser.

* http://www.fluxbox.org/

//ps : au salon de l'ERP de Paris en Septembre dernier, il y avait le stand d'IBM qui présentait un super I-Series 8 coeurs POWER 5 avec de superbes caractéristiques (virtualisations des systèmes etc.), et il tournait sous linux, et c'était justement fluxbox qui avait été choisi comme gestionnaire de fenêtres (à moins que cela soit blackbox, je n'ai pas eu la chance de toucher à cette merveille)
//

Un gestionnaire de fenêtre par bimestre... Compiz (xgl), Windowlab et Openbox

Posté le 10 mars 2006

bon, mes titres ne veulent vraiment plus rien dire maintenant, déjà parce que j'ai du mal à suivre le rythme d'un test de gestionnaire de fenêtre par semaine, ensuite parce que maintenant j'en teste plus d'un à la fois, et puis il faut dire que maintenant il ne me reste guère plus que ratpoison et xwem (X Window Emacs Manager)

Alors puisque c'est la mode de xgl et de compiz, j'ai moi aussi essayé la bête, et j'ai pas été déçu.
Mais avant cela je voulais parler de windowlab et openbox. Cela arrive un peu comme des cheveux sur la soupe par rapport à la révolution xgl, mais j'ai eu quelques expériences intéressantes avec ceux-ci aussi, je voulais en parler. Et puis en plus tout le monde parle de xgl, alors j'imagine que tout le monde s'en moque de mon test de compiz (comme du reste d'ailleurs, mais c'est une autre histoire)

Bon, Windowlab (http://nickgravgaard.com/windowlab/) c'est un gestionnaire de fenêtre assez déroutant, avec des graphismes minimalistes mais très attachants, et un concept plutôt novateur il me semble : pas de bureau virtuel, pas d'effets spéciaux, mais des menus qui apparaissent uniquement dans le haut de l'écran, et lorsque l'on est en mode menu (clic droit sur le bureau pour les menus de programmes enregistrés, et clic gauche pour sélectionner les fenêtres déjà ouvertes), le fait de déplacer latéralement la souris permet de naviguer dans le menu. Ce qui fait que c'est assez rapide de retrouver une fenêtre car en déplaçant la souris cela donne le focus sur les divers programmes en cours. Il ne faut quand même pas croire le manuel lorsqu'il dit que selon certains utilisateurs cela bat exposé(tm) de macosx en terme d'ergonomie pour retrouver une fenêtre, mais malgré tout lorsqu'il n'y a pas trop d'applications ouvertes, c'est assez pratique.
Ce qui est assez exotique aussi, c'est que l'on ne peut faire sortir les fenêtres des côtés droit ou gauche de l'écran, et que si on clique sur une fenêtre elle obtient le focus mais ne passe à l'avant plan que si on clique sur l'icône appropriée, façon amiga (ou alors via le menu clic gauche)
Selon le travail que l'on fait, windowlab sera ou pas pratique, mais c'est plutôt agréable de l'utiliser, à la maison par exemple lorsque l'on n'a pas forcément besoin d'avoir 50 fenêtres ouvertes en même temps :)
J'ai remarqué aussi que windowlab avait tendance à planter X lorsque l'on fermait certaines fenêtres d'applications (à chaque fois j'avais en console une erreur en rapport avec glibc il me semble), ce qui est plutôt génant tout de même. Je ne sais pas si c'est un bug lié à certaines dépendances de la debian actuelle, mais j'ai remarqué cela sur plusieurs ordinateurs différents.
Quoi qu'il en soit, je vous conseille de le tester, et si vous pouvez mettre une belle image en pixel art en fond d'écran, cela n'en sera que mieux :) (par exemple cette merveille : http://doctordoom.phpnet.org/portfolio/pixel/medievalcastle)

En ce qui concerne openbox, je l'ai découvert par hasard en discutant avec un de ses fans sur irc. Ce que j'avais vu me donnait l'impression que c'était du fluxbox avec des fonctionnalités en moins, mais j'ai vu à l'usage qu'openbox était livré avec une palette de thèmes très sympathiques, et surtout qu'il semblait bien plus facile de se faire des thèmes personnalisés (avec boutons etc.) que sous fluxbox. Je continue donc d'utiliser fluxbox de temps en temps, mais openbox a plus ma faveur en ce moment.
J'ai vu aussi que ce gestionnaire de fenêtre était très léger, et qu'il remplaçait très bien kwin en le lançant kde depuis openbox par exemple.
A part cela il n'y a pas grand chose à en dire de plus, il fonctionne bien et c'est déjà beaucoup :) Il n'a pas de fioritures, aussi si vous avez besoin d'un pager, d'une barre de tâches etc il faudra les prendres ailleurs (par exemple avec fbpager, pypanel...)

Il reste aussi le coup des touches "début de ligne / fin de ligne" des claviers apple qui ne fonctionnent pas sous macosx, et sans doute encore beaucoup de petits problèmes du même acabit (notamment leur horreur d'encodage, la disposition clavier etc.)

Voilà cher journal, j'apprécie à la fois macosx, et je n'aime pas trop Apple, si bien que je ne suis pas certain de reprendre une machine Apple dans le futur, d'autant plus qu'elles ne me séduisent qu'à moitié : le mac mini est sympa, mais je préfèrerais avoir un cube un peu plus gros (sur le modèle du cube du même nom http://www.mannlib.cornell.edu/computing/stone/history/comp/cube.html ), et une bonne carte graphique, un bon disque dur etc. Les autres sont trop chers pour ce que c'est.

Bon, revenons à WindowMaker.

Lorsque j'ai commencé cette série des "une semaine avec...", j'utilisais Wmaker tout le temps, et j'avais en tête de finir ces tests par Wmaker pour dire que c'était celui qui me satisfaisait le mieux. Pourtant, je dois reconnaître que lorsque l'on a besoin d'avoir beaucoup de fenêtre d'ouvertes en même temps, au delà de 20 ou 30 (!), KDE par exemple est plus facile à utiliser, surtout pour retrouver une fenêtre rapidement, avec le clic bouton du milieu sur le bureau (icônes + nom complet manquent sous wmaker).
Mais dans un contexte plus raisonnable, pour une utilisation décontractée à la maison par exemple, je continue à faire fonctionner et apprécier wmaker.

Tout d'abord pour son aspect visuel (les goûts et les couleurs...), d'ailleurs lorsque l'on revoit une copie d'écran de gnome ou kde (ne parlons pas de windows) des années 1997 ou même 2002, cela a pris un méchant coup de vieux, alors qu'un écran de windowmaker reste, selon moi, indémodable, quasi atemporel.
Beauté, simplicité, sobriété, efficacité font la force de ce gestionnaire de fenêtres.

Ensuite, il est facile de le configurer pour répondre à la plupart des besoins. On est loin de KDE ou Gnome à ce niveau, mais pour le reste il y a beaucoup d'options possibles.

On peut aussi ajouter de petits programmes appelés dockapps pour ajouter des fonctionnalités (volume sonore, zone de notifications, charge système, arrivée de courriels...)

Enfin, il est très pratique de créer un raccourci vers le dock, en glissant l'icône d'une application ouverte vers le dock (encore valable sous macosx...).
Le passage d'un bureau virtuel à l'autre est également facilité, soit par des touches de raccourci, ou avec l'icône du trombone (qui permet également de docker des applications spécifiques à chaque bureau).

Il a également des fonctionnalités uniques, comme par exemple de pouvoir "killer" un programme qui se bloque avec control+ bouton de fermeture.

Bref, windowmaker est un gestionnaire de fenêtres sous lequel je me sens parfaitement bien et que j'ai grand plaisir à utiliser encore en ce moment même ;)

Pour plus d'informations, voir cette page :

http://www.windowmaker.info/documentation.php?show=userguide

(à noter que le site de windowmaker est passé de .org en .info )

Une présentation plus détaillée que la mienne (même si elle date un peu, elle vaut la visite) : http://www.linuxfocus.org/Francais/January2000/article128.shtml

Notons également l'existence du projet Etoilé qui est basé sur gnustep, même s'ils sont en train de développer un gestionnaire de fenêtre différent de wmaker (basé sur openbox) :
http://www.etoile-project.org

Et en petit clin d'oeil final, macosx qui fonctionne conjointement avec wmaker :

http://img124.imageshack.us/img124/7450/livrantosxwmaker28wm.jpg

Un gestionnaire de fenêtres par semaine... GPE et Opie.

Posté le 02 août 2006 Cher journal,

suite à un message sur la question des ordinateurs de poche (pda) pour geeks ( cf. http://linuxfr.org/forums/12/17968.html ), j'ai voulu tenter à mon tour de pouvoir mouler depuis les boulangeries utiliser linux depuis un pda (cf. également http://linuxfr.org/forums/43/16472.html ). On m'a prêté un ipaq hx4700, et j'ai donc installé GPE depuis le site http://familiar.handhelds.org/ , cela s'est déroulé pas trop mal, en 20 mins - 1/2 heure environ c'était réglé. Par rapport à wince le bureau est indéniablement plus fonctionnel et attractif, par contre question applications, c'est pas encore ça...

J'ai donc commencé par le "bureau" GPE qui est l'équivalent de Gnome pour pda. J'ai été séduit dès le début, les caractères et les icônes sont clairs et lisibles, l'apparence jolie et agréable, cf http://gpe.handhelds.org/ Je n'ai pas testé en profondeur les applications de PIM (calendrier, agenda, bloc note etc.), ni la synchronisation avec evolution que j'utilise au quotidien, même si cela à l'air bien. N'étant pas un "itinérant", je n'ai pas spécialement l'utilité de cela, par contre j'utilise le pocket pc (comme j'ai pu dire dans un précédent commentaire) surtout pour jouer (émulation + fiction interactive), pour faire du pixel art et pour lire des textes, soit en html, soit en ascii, soit en pdf. Et là le bât blesse : les fichiers textes sont illisibles avec l'éditeur de texte, toutes mes tentatives d'ouverture se sont soldées par "invalid sequence in byte conversion". Il est possible que cela vienne de l'encodage, j'ai essayé de lire depuis des cartes mémoires en fat16, des textes pourtant majoritairement récupérés depuis linux et copiés via un lecteur de cartes. Pourtant, si je lis depuis vi en console, cela fonctionne bien, les retours à la ligne, les accents, tout.

Pour les pdf, il faut une application adhoc, et il y a seulement un lecteur d'ebook dans le bureau de base.

Pour l'html, malheureusement le navigateur présent ne semble pas pouvoir ouvrir depuis les fichiers locaux, seulement depuis internet. J'ai essayé depuis l'explorateur de fichiers ou la console de forcer à passer un fichier texte en argument dans le navigateur, mais cela n'a rien fait. Je n'ai pas pu avoir la connexion internet (via le socle, je n'ai pas le wifi chez moi, mais je crois que le wifi n'est pas pris en compte sur ce pda), mais je crois que c'était dû à une erreur de ma part et que j'ai planté la configuration initiale. Sur la carte mémoire j'ai donc copié le paquet pour dillo, et j'ai pu lire des fichiers html en local, au prix tout de même de taper le chemin complet du fichier dans la barre de tâche (ne pouvant ni l'ouvrir depuis la console, ni depuis l'explorateur de documents, ni en parcourant les dossiers comme dans la version "pc"). C'est écrit tout petit également, mais on doit pouvoir le modifier dans le fichier de conf de dillo.

Pour le pixel art, je n'ai pas encore trouvé de bon programme pour cela, ce qui est livré avec GPE est plus pour faire du "gribouillage", des esquisses, sans possibilité de grossir au pixel.

Pour les jeux, je n'ai pas réussi à faire fonctionner frotz (interpréteur console) issu de la version zaurus, pourtant le binaire est compatible.

Au niveau des autres fonctionnalités, les divers modules de configuration façon gnome sont très pratiques, rien à redire. Pour entrer les lettres il y a juste un clavier à cliquer (pas de reconnaissance d'écriture), mais il n'est pas trop mal. J'ai juste regretté qu'il n'était pas possible (à ce que j'ai vu) de redimensionner les fenêtres, en 640 x 480, c'est tout à fait gérable, et cela peut être parfois utile d'avoir plusieurs fenêtres côte à côte. Par contre pour changer d'application c'est bien fait (mieux que wince), on peut soit terminer une application soit changer de fenêtre.

J'ai essayé ensuite Opie ( http://opie.handhelds.org ), l'équivalent de KDE pour pda, basé sur QT. A l'installation, les icônes et le texte, prévus pour du 320 x 240, sont vraiment trop petits, et ce n'est pas forcément évident de facilement le modifier. Les thèmes de fenêtre sont également moins jolis que sous GPE (à l'instar de KDE / Gnome), mais c'est lisible. Les icônes ne sont pas mal, et la navigation agréable, comme pour GPE d'ailleurs. Les diverses fonctions pour changer la luminosité, activer le bluetooth etc sont pratiques, mieux que sous wince à mon goût. Les jeux livrés sont souvent prévus pour 320 x 240 et ne s'affichent pas plein écran, du coup ils sont trop petits. Première bonne impression, on peut redimensionner les fenêtres, par contre pour changer d'application en fenêtrage plein écran ce n'est pas toujours facile, parfois on quitte une application et on en quitte d'autres en même temps.

Pour la lecture html, autre bonne nouvelle, le konqueror light peut parcourir les répertoires si on entre / dans la barre d'adresse. Seul problème, la lecture de fichiers html en local fait irrémédiablement et instantanément planter le navigateur :( J'ai essayé d'installer dillo, mais là problème de dépendance gtk (vu qu'il n'y avait plus GPE). Pas trouvé de lynx ou links. Par contre il y a opie-writer, "editeur rtf" un peu bizarre qui ne gère pas le rtf mais le html. Plutôt pas mal pour éditer du texte, il peut lire sans problème le html. Malheureusement, il a une utilité très très limitée du fait qu'il faut activer l'indexage de tous les documents html / texte / images, très lent et pas du tout adapté à un pda (une horreur qui existe également avec wince sur pocketpc) pour pouvoir lire un fichier, qui ouvre une liste en vrac (ou tout du moins alphabetique) de tous les fichiers du pda. Lorsque l'on a classé tout dans des dossiers, et que l'on a 200 ou 300 fichiers html, c'est vraiment une fonctionnalité détestable. J'ai donc désactivé la fonction qui mettait peut être 30 secondes à faire démarrer l'application (si ce n'est plus), et j'ai vu qu'il n'y avait pas moyen d'ouvrir un fichier à un endroit particulier. Dommage. Il y a un opie-sheet, un tableur, qui fonctionne pareil. Dommage car il semblait pas mal non plus.

Pour le ascii, l'éditeur de texte brut peut lire mes textes sans planter, mais les accents sont remplacés par des ?? (alors que vi les lit bien). Le konqueror light pouvait les lire également, mais sans les sauts de lignes. Pour comparer avec wince, vi peut quand même lire un fichier texte de 8 mo alors que "pocket word" plantait complètement dessus.

Pour le pdf, il y a un lecteur pdf qui fonctionne très bien (j'ai honte de le dire, c'est pour le moment la seule application qui me sera sans doute utile, en plus du terminal).

Pour entrer du texte, il y a également la possibilité d'une reconnaissance d'écriture, limitée mais prometteuse (il faut dire que celle de windowsCE est quasi parfaite, venant de ma part c'est plutôt un compliment, c'est d'ailleurs le seul truc de bien de wince selon moi)

Sinon dans Opie j'ai pu également visualiser des vidéos, mais il doit y avoir un problème avec le son puisque je n'en avais pas plus que dans le lecteur audio.

J'ai réussi par contre à connecter le PDA à mon ordinateur de bureau, et c'était pratique pour administrer via ssh, et je dois dire vraiment plaisant à faire ! J'ai pu également naviguer sur internet grâce à cela. Il est possible d'ajouter des programmes de façon similaire à apt-get de Debian (avec ipkg install etc), seulement j'avais dans la base moins d'applications possibles que sur le site internet http://ipkgfind.handhelds.org/ (sans doute selon les versions de la distribution) et si je veux installer les paquets à la main, il y a les problèmes de dépendances. La prochaine étape sera d'essayer de résoudre cela, et également d'installer plus de programmes depuis la base zaurus http://killefiz.de/zaurus/ (ou http://www.handheld-linux.com ) voire de tester la "cross compilation".

En conclusion, linux sur pda c'est bien pour le décideur pressé qui n'utilise que les fonctions d'agenda, carnet d'adresses, calendrier, bloc-note, croquis, sinon dans mon cas je pense que le nokia 770 me semble plus adapté. Je dois dire que malgré les critiques plutôt négative de ces 2 bureaux Opie et GPE, critiques qui ne portent pas vraiment sur la qualité des bureaux qui me semble très bonne, mais sur les applications annexes de base et leurs limitations, je suis vraiment étonné du niveau des 2 pour les applications PIM, et je ne peux que féliciter les développeurs Opie et GPE pour leur super travail. Et faire tourner linux sur une petite machine comme cela, pour quelqu'un qui aimerait bien ssher son grille pain, sa t.v. et sa voiture, c'est plutôt plaisant. Il y a toute la puissance et le plaisir d'utiliser linux, même si c'est un peu la galère pour entrer du texte, lettre par lettre.

Sinon il y a aussi cela qui semble tentant, mais c'est vieux et n'est sans doute pas supporté pour le nouveau matériel : http://eqip.openqnx.com/?D=screen_shots

Hélas malgré tout je suis presque impatient de revenir à la version windows du pocketpc, pour pouvoir avoir plus d'applications fonctionnelles, pouvoir lire du texte sans problème etc., bref comme quelqu'un avait dit ici, un pda c'est censé faire gagner du temps, pas en faire perdre. Mais pour le moment je reste avec linux, par curiosité, et vais voir si je peux trouver des logiciels plus adaptés à mon cas, et c'est également pour cela que je vous demande vos retours d'expériences et vos conseils. Merci d'avance, et désolé d'avoir encore une fois été un peu long dans mes tests de "gestionnaires de fenêtres" ;)

//
//







A N A M N E S E

http://anamnese.fr.st
Copyright © 2008 - Droits réservés, site publié sous licence Creative Commons by-nc-nd, sauf les cours linux sous licence BSD ou CC-SA (selon votre préférence)

creative commons some rights reserved
page générée le 20/09/2021